Les matières et tissus

L’Australie est le premier producteur de laine au monde, avec plus de 120 millions de moutons. La laine est une matière particulièrement appréciée pour ses propriétés isolantes, c’est un tissu naturel qui « respire ».

 

Le label "laine vierge" correspond à un produit auquel on a ajouté 7% d'autres fibres maximum. Ce chiffre descend à 0,3% pour le label "pure laine vierge".  


Enfin, le label "100% laine" ou "pure laine" désigne une laine de moindre qualité que les autres ou une laine recyclée. 

Avec ces labels en tête, un large panel de types de laine s'offre à vous, répertoriés en fonction de l'animal dont est issue la fibre.

 

- Commençons par la plus classique et répandue, la laine de mouton, dont l'ambassadrice pourrait être la laine du mouton d'Écosse, réputée pour sa résistance. Pour plus de douceur, on la choisit mélangée avec d'autres fibres, naturelles ou synthétiques.

Les plus : résistante à l'humidité, solide

Les moins : lourde et un peu rêche

- La laine Mérinos. Bien que le terme "mérinos" soit d'origine espagnole, c'est surtout en Australie que l'on trouve la race de mouton dont est extraite cette laine abondante et confortable. Particulièrement élastique et résistante, elle est plus fine que la traditionnelle laine de mouton et ne pique pas. Elle est d'ailleurs antibactérienne: la texture de sa fibre retarde l'apparition de mauvaises odeurs.

Les plus : thermorégulatrice, cette maille permet de se sentir bien

Les moins : peut parfois se détendre

- La laine Alpaga. Comme son nom l'indique, elle provient de la tonte de l'alpaga, un mammifère de la famille des camélidés qui vit principalement dans les Andes. On en tire une fibre très précieuse, douce mais résistante, plus légère que la laine de mouton.

Les plus : douceur

Les moins : sa rareté et donc son prix. Un alpaga ne produit que deux à trois kilos de poils par an

- Le mohair et le kid mohair. Il faut distinguer la chèvre angora qui permet d'obtenir la laine mohair ou kid mohair -selon l'âge de la chèvre-, du lapin angora avec lequel on produit la laine dite "angora". La toison de la chèvre angora, longue et frisée, donne un tricot chaud et léger. Facile à teindre, elle est d'une excellente tenue même lorsqu'on choisit de la tricoter lâche et aérée. Le kid mohair sera le plus doux des deux." L’Afrique du sud en est le principal producteur de chèvres Angora, avec 60% de la production mondiale (USA, Iran, Turquie). L’éclat typique du Mohair donne au vêtement une apparence élégante et luxueuse. On utilise généralement le « kid » Mohair, mélangé avec de la laine pour réaliser des vêtements généralement « haut de gamme », ce pourquoi il est rarement utilisé dans le prêt à porter. Il « pique » un peu au début, mais cette sensation disparaît après quelques temps.

Les plus : gonflant et moelleux, ne feutre pas

Les moins : le Mohair risque de gratter au début, c'est pourquoi nous recommandons le Kid Mohair, plus agréable à porter

- La laine angora est produite avec le poil long et soyeux du lapin angora, mais aussi parfois du yak ou du mouton angora. Elle est récoltée par tonte ou épilation au peigne. "Moins aérée que le mohair, c'est une laine noble et d'une chaleur incontestable mais qui aura tendance à perdre ses poils. Attention à la provenance de cette laine.

Les plus : douceur et chaleur

Les moins : on a de moins en moins recours à la laine du lapin angora en raison de méthodes d'extraction jugées souvent cruelles envers les animaux

- Le cachemire est réalisé à partir de poils de chèvres pashmina des hauts plateaux de Mongolie et de Xinjiang, en Chine. Le nombre de fils détermine l'épaisseur du cachemire. En hiver, pour les protéger du vent glacial et froid (entre -30 et −40 °C), un duvet serré de poils fins et souples vient doubler leur pelage d'été. 95% de la production provient de Chine, de la région autonome de Mongolie-Intérieure, suivie par la Mongolie. La production annuelle moyenne par chèvre est de 150 grammes. Depuis plusieurs années, le marché de ce produit originellement réservé à une clientèle aisée, s'est démocratisé. Pour éviter les mauvaises surprises, il faut "se méfier d'un cachemire à la douceur initiale très marquée. C'est le signe qu'il aura été tricoté avec des fils issus de fibres courtes qui se cassent facilement

Les plus : haleur, douceur, légèreté (le cachemire est dix fois plus léger que la laine

Les moins : même de bonne qualité, il a souvent tendance à boulocher

- La laine Vigogne provient de la Vigogne (sorte de lama), qui vit dans les Andes, au Pérou, à une altitude de plus de 5000 mètres. Contrairement aux Lama et Alpaga, la Vigogne ne peut être élevée en captivité et vit en liberté, ce qui rend sa laine très rare et chère à obtenir. La Vigogne est la plus fine et rare fibre naturelle, elle est très chaude, extrêmement douce et particulièrement lumineuse. À l'époque des Incas, la vigogne, mammifère de la même famille que l'alpaga, était considérée comme une espèce sacrée, cadeau des dieux. Aujourd'hui encore, elle conserve son caractère exceptionnel. C'est en effet un produit encore plus rare que le cachemire, celui-ci étant déjà moins disponible que la laine. Après en avoir stoppé la production dans les années 1970 -sous peine d'extinction de l'espèce-, son commerce est à nouveau libéré depuis 2002, mais encadré et réglementé.

Les plus : raffinement et fonctionnalité: qualités thermiques ultra confortables.

Les moins : son extrême rareté "se ressent" sur le prix d'achat

Qu'en est-il de l'étiquetage ?

Nous avons tous vu des étiquettes sur nos vêtements mentionnant “laine Super 100s” ou encore “Laine Super 140s”, mais que signifie cette indication ?

Contrairement à certaines idées reçues, cela n’indique pas l’épaisseur du tissu.
Ce chiffre indique le «micronnage» et sert à indiquer la finesse des fibres du tissu, en microns. Plus le chiffre est élevé, plus les fibres sont fines…et plus le tissu sera cher, en principe. Globalement, c’est la longueur de fil (qui servira ensuite à tisser l’étoffe), que l’on peut réaliser avec 1 g de fibres: 100m pour du Super 100s / 110 mètres pour du Super 110s, etc.

Il faut noter qu’un tissu avec un micronnage élevé ne sera pas nécessairement «meilleur» qu’un autre avec un indice plus bas. Cela dépendra de l’usage que vous en ferez. Si une laine Super 200s sera plus fluide et «noble» qu’une laine Super 100s, elle sera aussi plus délicate.

 

Donc, si vous prévoyez un usage fréquent de votre costume et envisagez de le soumettre a certaines contraintes (voiture, voyages, etc.), privilégiez des étoffes avec un micronnage plutôt moyen (100 à 150). Choisir un Super 200s reviendrait à se rendre quotidiennement à son travail avec une voiture de collection. Ce n’est pas impossible, mais elle n’est probablement pas prévue pour cela.
 

Monogramme SA

Habilleurs sur Mesure pour Gentlemen

 

Showroom / Boutique privée :

Renfer-Park 1 - 2504 Biel / Bienne

Egalement à domicile

"Be yourself, everyone else is already taken"
Oscar Wilde

Copyright 2009 Monogramme SA

10 ans Monogramme / 2009 - 2019

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Instagram